i still think about new york sometimes


"J'errais dans les rues, sur les ponts, dans Times Square, j'allais d'une cafétéria à l'autre, je me promenais sur le quais, je cherchais tous mes amis, les poètes beatniks, et je partais avec eux à l'aventure, je nouais des idylles avec les filles, dans le Village. Je faisais tout cela avec cette grande joie folle que l'on éprouve quand on rentre à New York". 
Jack Kerouac, Le vagabond solitaire.

3 comentarios:

Jorge Díaz dijo...

Lo has traducido tú?

* dijo...

non, le livre "Le vagabond solitaire" c'est le cadeaux d'un ami français. mais ça c'est pas le plus important, c'est pas vrai?

Jorge Díaz dijo...

c´est sympa lire Kerouak en français